Les couteaux , une passion ...

Vous venez d'atterrir sur le site d'un ex-artisan coutelier Corse, qui fabriquait ses couteaux à "l'ancienne" avec le minimum de matériel industriel. J'ai décidé ce 1er janvier 2022 de prendre ma 2ème retraite et de cesser d'exercer ce magnifique métier de coutelier à titre professionnel. Je redeviens simple passionné et collectionneur.

 

Mon site vous permettra de découvrir les couteaux que j'ai fabriqué dans mon atelier qui était situé dans un village Corse à proximité d'AJACCIO. Je le laisse encore un moment actif avant de créer un nouveau site dédié aux couteaux bien évidemment.

Je suis un autodidacte; j'ai appris seul en lisant tout ce qui se rapporte au couteau et en fréquentant assidûment les sites appropriés et les salons du couteau ( j'ai été longtemps collectionneur, mais je me suis soigné...en me mettant à créer moi même...) Je fabriquais occasionnellement des couteaux depuis 2015, durant mes loisirs, pour mon plaisir, comme beaucoup de hobbystes.

 

 J'ai fait un stage chez un grand coutelier, Bruno DUFFORT pour ne pas le nommer, pour découvrir la forge et les traitements thermiques, car cela ne s'improvisait pas et petit plus, le travail du cuir.

 

 A la retraite d'un ancien métier complètement différent fin 2016, je me suis inscrit à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat comme coutelier pour ne pas rester inactif , pour continuer à rencontrer des gens ( les salons c'est sympa ! ) et discuter de couteau, un sujet qui m'a toujours passionné. J'ai donc débuté un nouveau métier! Si vous êtes un passionné, vous pouvez franchir le pas également, rien de plus facile, et exercer en 2ème métier la coutellerie; il ne faut pas se voiler la face, c'est très difficile de vivre entièrement d'un métier d'art, certains y arrivent mais pas tous.

 



Mon éthique a fait qu'aucun de mes couteaux n'a été fabriqué à partir de gabarits pré-dessinés. Je les ai conçus au "feeling" en m'inspirant parfois de certains modèles existants qui me plaisaient, mais en essayant de trouver mon propre style.

 

La conséquence c'était qu'aucune de mes lames, aucun de mes manches, n'étaient semblables sur mes différents modèles. C'est le choix que j'avais fait de ne pas reproduire une pièce réalisée et c'était à mes yeux une garantie de pièce unique. Mes couteaux étaient réellement des pièces uniques.

 

J'ai conçu des couteaux à lame fixe ( chasse, terrain, de cou ) et aussi des pliants uniquement de deux types : couteaux dits "2 clous" et piémontais. J'ai réalisé des couteaux dans le style Corse, d'autres typiquement de l'ile de beauté ( le "curnicciolu" à manche en corne ou en bois local avec rainure centrale ), et j'ai fabriqué également des modèles selon mon inspiration.